Vous êtes ici : Accueil



Le temps d’une semaine, en "presque autonomie" sous forme de workshop par groupes de 4 ou 5 élèves, les terminales arts appliqués se sont penchés très librement sur la construction spontanée d’un autre monde, mutualisant leurs aspirations variées. Sous forme de jeu, avec distance, ironie parfois, voir dérision radicale et implication, ils ont laissé émergé des histoires physiques qui invitent à envisager d’autres
possibles... Ce, en nous invitant à réinterroger le monde où nous habitons...
Avec la même spontanéité les élèves ont déposé leur réalisation, le temps d’une invitation à s’extraire, en tentant de s’inscrire dans la réalité physique, mécanique, esthétique, fonctionnelle, sécuritaire, ergonomique et spatiale, que le micro-monde du hall aux cailloux, leur imposait.