Bandeau
Lycée Charles Péguy Orléans
Slogan du site

Site officiel du Lycée Charles Péguy - Orléans


Les 21 pôles étaient réunis mercredi 02 octobre 2013 au Lycée Charles Péguy
Article mis en ligne le 1er octobre 2013
dernière modification le 2 décembre 2013

par F. Kuszel
« Vous êtes l’avenir du sport régional et je dirais même du sport français », expliquait Cécilia Berder, l’une des marraines de la journée des pôles 2013. Une journée organisée par le rectorat de l’académie d’Orléans-Tours et la DRJSCS du Centre, associés au Conseil régional et à la direction régionale UNSS.
Dans la matinée, les élèves on été réunis dans l’hémicycle du conseil régional du Centre. Des jeux interactifs sur le sport, son histoire, le dopage ... ont alterné avec les présentations des institutions, partenaires. Chaque pôle a répondu à ce quizz et même les marraines, Candice Prévost (ancienne footballeuse du PSG et internationale) et Cécilia Berder (sabreuse au Cercle d’escrime d’Orléans), se sont prises au jeu. Si elles n’y ont pas brillé, loin de là vu qu’elles ont terminé 20 e, elles ont fait part de leurs expériences. « Je suis passée par le pôle, c’est une chance. J’y ai rencontré mes amies, mes entraîneurs, mon club... Des gens passionnés et optimistes », confiait Cécilia Berder.
 

Cécilia Berder lors de la Promotion Espoirs Sabre 2006-2007 Jean-Michel Oprendek
 

« Des frissons »

« Quand je suis arrivée au PSG, je touchais 70 euros par mois. Donc il était impossible d’en faire mon métier. De toute façon, cela n’a jamais été mon objectif, je voulais être professeur d’EPS », expliquait celle qui est aujourd’hui la directrice nationale adjointe de l’UNSS et la consultante d’Eurosport. « On ne gagne pas des mille et des cents mais on se connaît mieux et on connaît mieux les autres. C’est ça, la vraie richesse », ajoutait Cécilia Berder.
La championne de France de sabre 2013 a tenu à partager avec eux son aventure aux J.O. de Pékin. « J’ai pris 20 ans d’un coup tellement j’en ai pris pleins les yeux. Quand je suis arrivée à la salle d’escrime, j’ai eu un frisson et pourtant je ne jouais pas puisque j’étais remplaçante. Rien que d’y repenser, j’en ai de nouveaux. » Cette matinée a été l’occasion pour ces jeunes de découvrir de façon ludique les personnes responsables qui s’occupent d’eux au quotidien.

Les 150 sportifs présents ont pu aussi prendre connaissance de la façon dont chaque pôle (espoirs et France) gérait la même problématique du double projet sportif et scolaire. Ainsi, ils ont apprist que le pôle GR s’entraînait 25 heures par semaine, sans compter les cours. De quoi en surprendre plus d’un.
L’après-midi, c’est au lycée Charles Péguy, qui héberge le pôle France jeune Sabre, que les jeunes sportifs ont fait découvrir leur sport à leurs camarades des autres disciplines. Ces affrontements se sont déroulés dans le plus grand respect et la plus grande admiration des uns envers les autres.
 
 
 
Je n’ai pas ramené mes baskets mais je fais du 39 et demi - 40 donc si quelqu’un peut m’en passer, je serai ravie de participer », avait confié Candice Prévost (à gauche), le matin. Elle n’en a pas eu besoin pour faire du judo et affronter Éloïse Combeau (à droite), la championne d’Europe cadette de judo. - LA REP Photo