Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > Lycéens au cinéma > Les élèves du lycée vont à la troisième projection de "Lycéens au (...)
Par : F. Kuszel
Publié : 27 mars 2019

Les élèves du lycée vont à la troisième projection de "Lycéens au cinéma"


Le vendredi 29 mars 2019, MM Arbonnier et Bougerolle accompagnent les classes de 201 au cinéma Les Carmes afin de voir le film Mustang de Deniz Gamze Ergüven, qui fait partie de la sélection 2018-2019 de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Cette sortie sera réinvestie dans les cours d’arts appliqués, de français et d’anglais à l’occasion du thème : Lieux et formes de pouvoir. M. Krizic fera de même avec les 1L le mercredi 03 avril 2019 ainsi que MM. Arbonnier et Bougerole avec les 202 le mercredi 24 avril 2019. Les TL, quant à eux, iront voir ce film le 25 avril 2019 avec Mme Cherrier et M. Descotes-Genon et les 1 STD2A 1 iront le 30 avril avec Mmes Fidry et Parisot.


 


Mustang



 


Cinq sœurs confrontées à la difficulté d’être fille en Turquie, qui résistent, restent solidaires.



Lale, Nur, Ece, Selma et Sonay sont cinq sœurs unies comme les doigts de la main. Orphelines, elles vivent avec leur grand-mère et leur oncle Erol dans un petit village côtier proche de Trazbon, en Turquie. Alors que devrait sonner l’heure de la libération et des vacances, la fin de l’année scolaire va marquer pour les adolescentes le début d’une réclusion progressive et implacable. Le déclencheur : une bataille d’eau improvisée sur la plage avec des garçons de leur âge, un jeu pourtant bien innocent que la famille perçoit comme inconvenant et associe d’emblée à une perte plus que probable de leur virginité.Dorénavant cloîtrées entre les quatre murs d’une maison qui se transforme en fabrique de bonnes ménagères, elles devront se plier à la volonté de leur grand-mère et de leur oncle qui projettent de les marier aussi rapidement que possible... Bien sûr, celles-ci ne sont pas d’accord et les plans d’évasion se mul-tiplient, surtout dans la tête de Lale, la plus jeune, qui ne supporte pas de voir disparaître une à une ses grandes sœurs.



L’idée de ce scénario est directement issue de l’histoire personnelle de la réalisatrice. Deniz est née à Ankara, la capitale turque, il y a 36 ans. Elle parle parfaitement français, ayant fait beaucoup d’allers-retours et ayant été scolarisée entre la France et la Turquie pendant toute sa jeunesse. Et a donc grandi entre les deux cultures, et découvert la différence de traitement des petites filles et des femmes dans les deux pays. « Comme si, à chaque fois que je rentrais en Turquie, je devais mettre un corset », décrit-elle.


Distribution


Réalisatrice : Deniz Gamze Ergüven
Auteur – Scénariste : Deniz Gamze Ergüven, Alice Winocour
Turquie
97 min
Langue : Turque
Sous-titres : Français
avec Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu, Elit İşcan, Tuğba Sunguroğlu et İlayda Akdoğan